Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 22:54

Ma terrasse a vu défiler beaucoup de chats qui venaient comparer le menu de Mlle NUTS au leur. Heureusement, le test ne justifiait pas un abandon de maître ! FAUVE lui-même a dû garder quelques bonnes adresses dans son "carnet gourmet" vu son nouveau gabarit. Peut-être même, les matous d'un quartier se réunissent-ils régulièrement pour s'échanger les bons "tuyaux" ! Le livre de Georges Bordonove "Mémoires de chat" en témoigne.


Durant l'été deux jeunes chats affamés ont fait irruption sur le toit de la maison juste en face de ma terrasse. Il suffisait que je disparaisse pour qu'ils accourent au ravitaillement jusque dans la pièce où se trouvaient les croquettes de Mlle NUTS mais au moindre bruit c'était la panique. Pour leur éviter ce stress, il suffisait de placer la nourriture à leur portée et d'attendre.


L'un était noir, l'autre noir et blanc, vraisemblablement de la même portée. Le noir était plus sauvage et je n'ai jamais réussi à l'approcher. L'autre dort maintenant près de moi.


Un mois et demi pour l'approcher centimètre par centimètre ! La nourriture était au sol. À quatre pattes, je m'approchais chaque jour un peu plus jusqu'au moment où la petite sauvageonne est venue offrir sa tête à mes caresses en ronronnant. Incroyable, elle avait résisté tant qu'elle avait pu mais, tout autant que de croquettes, elle avait besoin d'affection. Dès lors, c'était un va-et-vient incessant entre ma main et la gamelle. J'avais l'impression qu'elle ne savait plus ce qui lui manquait le plus… les caresses ou les croquettes ! Toutefois, ces intermèdes ne duraient jamais bien longtemps et elle s'enfuyait comme une fautive.


Elle passait de plus en plus souvent mais une porte fermée la paniquait. Un jour qu'il faisait froid, j'avais refermé derrière elle. Après notre séance habituelle câlins-croquettes, elle a brusquement voulu sortir et, se croyant piégée, s'est jetée contre la fenêtre complètement affolée ! Il m'a fallu m'adapter à son rythme et cela a encore pris quelques semaines.


Petit à petit, elle s'apaisait puis s'est mise à jouer. J'avais gagné sa confiance mais personne d'autre ne pouvait l'approcher. Il fallait faire preuve d'encore un peu de patience !


À présent, elle s'entend aussi bien avec les humains qu'avec mes petites pensionnaires et n'hésite pas à se joindre à leurs jeux. Son pelage en dentelle lui a procuré un nom et le vétérinaire interviendra bientôt pour éviter à d'autres chatons de connaître une vie d'errance comme le début de la sienne.


J'espère que le chat noir aura connu un sort semblable chez un habitant du quartier !


Première rencontre avec DENTELLE sur le toit en face      DENTELLE aujourd'hui... et plusieurs mois entre les deux !

  

 

Repost 0
Published by Velenna - dans Ma tribu féline
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 00:04
 

Au printemps 2007, des miaulements intempestifs annonçaient au voisinage la présence d'un jeune chat roux qui semblait en détresse. Pas sauvage du tout, il arpentait bruyamment le quartier et ma première idée fut qu'il était perdu. Pas de tatouage et tous ses "attributs", l'abandon était aussi plausible.

Le grand bavard semblait avoir jeté son dévolu sur mon logis et démarrait l'opération charme. J'ai d'abord cédé sur le couvert mais le gîte… impensable ! Un mâle entier présente des petits inconvénients. De plus, Mlle NUTS n'est pas partageuse.

Tous les matins, il attendait dans le froid, patiemment assis sur la poubelle, sa collation puis partait vivre sa vie. Il repassait en fin d'après-midi dans le même objectif. Câlins et ronrons en remerciements.


Un matin d'hiver ce malheureux matou m'est apparu avec un œil que, dans l'affolement, j'ai cru crevé. J'ai fait appel à ma voisine et nous l'avons soigné. Comme d'habitude, il passait matin et soir pour son petit complément protidique… qu'il ne pouvait savourer qu'après avoir accepté quelques gouttes dans les yeux. Il a vite retrouvé son beau regard doré à notre grand soulagement.

Mais quelques semaines plus tard, il s'était à nouveau battu et les blessures étaient plus sérieuses. Une association de protection féline, considérant que ce chat était à l'abandon, a accepté de le prendre en charge. Elle lui a donné un nom "FAUVE", l'a soigné, tatoué et stérilisé. Il lui appartient maintenant et je suis chargée de m'en occuper.

Il ne lui restait plus qu'à se faire accepter par Mlle NUTS, ce qu'il entreprit habilement.

Toutefois, il reste un chat libre et supporte difficilement d'être enfermé. Il a donc fallu trouver une solution… une niche avec isolation thermique et une chatière feront l'affaire. Il ne me restait qu'à sortir les outils ! Je suis assez fière du résultat.

FAUVE a encore connu quelques démêlés avec ses congénères peu de temps après son retour sur son territoire mais tout semble rentré dans l'ordre. Il a doublé de volume et semble s'accommoder de son nouveau mode de vie. De temps en temps, il rentre à la maison mais les cinq fifilles qui occupent les lieux l'affolent. Il préfère son 3*** et sa liberté.

      
(D'autres photos dans l'album "Mes chats" qui restent)

Repost 0
Published by Velenna - dans Ma tribu féline
commenter cet article
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 22:51

DIORELLA est née dans le jardin d'une maison inoccupée d'Enghien et n'a survécu que grâce à la générosité des voisins. Son frère, DAGOBERT, s'est laissé approcher par les bénévoles de l'association et a trouvé une maîtresse, mais, plus timide, la petite DIORELLA a dû être trappée. C'est pour pallier ce traumatisme que l'association l'a placée directement en famille d'accueil afin qu'elle soit  le plus rapidement possible sociabilisée et proposée à l'adoption.

 

Son adaptabilité n'avait d'égal que son appétit de vivre et sa vivacité. DIORELLA a tout de suite compris ce qu'on attendait d'elle. Elle a immédiatement su utiliser proprement sa litière, mangeait d'un bon appétit aussi bien les croquettes que la pâté pour chaton. Elle s'est prêtée de bonne grâce aux séances photos… et le résultat n'a pas tardé.

 

Ses progrès fulgurants lui ont permis de rejoindre, moins d'une semaine après son trappage, une jeune maîtresse, KELLY qui a pris le relais en lui laissant le temps de se familiariser avec son nouvel environnement.

 

Apparemment, DIORELLA s'adapte parfaitement puisqu'elle joue tout le temps. Ça m'a beaucoup étonnée de constater qu'un chat sans maître ne joue pas (du moins en présence des humains) ! Je parlerai bientôt de DENTELLE, une petite sauvageonne qui est arrivée par la terrasse d'on ne sait où ! Même DIORELLA n'a joué que le dernier jour. Juste après avoir fait la connaissance de KELLY, elle m'a fait comprendre qu'elle ne voulait pas réintégrer le "Chatterie" et s'est déchaîné sur mon lit. Je dois avouer que j'étais heureuse de la garder près de moi puisqu'elle partait le lendemain.

 

KELLY a eu la gentillesse de m'envoyer des photos que j'ai ajoutées à l'album. Je suis heureuse que ce petit bout ait échappé au triste sort des chats errants et qu'elle soit choyée par sa nouvelle famille.

 

Repost 0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 22:19

Née d'une première portée de CANNELLE une toute jeune chatte des rues, DOUCE était à peine sevrée quand sa maman a mis au monde deux autres chatons DANDY et DOÏNA.


CANNELLE a failli mourir pour élever ses petits en pleine ville. Affamée, elle ne survivait que pour ses chatons et DOUCE l'assistait de son mieux.


Quand l'association a recueilli cette petite famille miséreuse, la maman pesait moins de 2 kg et les chatons étaient dénutris. Il a fallu beaucoup de soins et d'amour pour qu'ils expriment leur exceptionnelle nature.


DANDY s'épanouit dans son nouveau foyer. CANNELLE, la maman termine sa convalescence au refuge et sera bientôt proposée à l'adoption. Les deux sœurs, en famille d'accueil, espèrent qu'ensemble, elles auront la même chance que leur frère.


DOUCE est une magnifique chatonne noire aux grands yeux verts, stérilisée tatouée, vaccinée, âgée d'environ 6 mois. Longtemps en cage avec son frère et sa sœur, elle s'est vite adaptée à la vie en famille, partageant son temps entre le jeu et les léchouilles avec sa petite sœur et la recherche de câlins auprès des humains. Elle se montre également très sociable avec les autres chats.


DOÏNA est vaccinée, pas encore opérée (trop jeune, environ 4 mois). Tigrée claire, au pelage d'une extrême douceur et aux yeux dorés, elle ne pense qu'à jouer et vous étonnera par son agilité et sa grâce. Et quand, épuisée par les cabrioles et les courses poursuites, elle a besoin de repos, c'est tout naturellement sur sa grande sœur qu'elle vient s'allonger et DOUCE continue de la materner.


Visibles dans le Val d'Oise, DOUCE et DOÏNA attendent d'être adoptées ensemble. Les séparer serait cruel d'autant plus que deux chats s'occupent entre eux et souffrent moins de l'absence des maîtres dans la journée.


Autres photos dans l'album "Douce, Doïna et leur maman Cannelle"

Repost 0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 11:57

CANDIE est arrivée au refuge avec ses petits et son frère venant d'une famille qui les délaissait. Restée seule après l'adoption du reste de sa tribu, c'est tout juste si on la remarquait, timidement blottie au fond de sa cage !

Pourtant c'est à elle que j'ai pensé quand, arrivant au refuge avec mon panier de transport, j'appris que la chatte que je devais prendre en charge avait trouvé une adoptante. CANDIE n'a opposé aucune résistance et nous sommes rentrées à la maison aussi émues l'une que l'autre.

Deux cages identiques à celles des refuges et équipées d'un confort optimal sont installées dans la "Chatterie". CANDIE a tout de suite étrenné la petite maison bordée de fourrure qui, outre sa douceur, lui offrait une cachette. Après un petit temps d'adaptation, j'ai ouvert la porte de la cage lui laissant l'opportunité de visiter la chatterie ce qu'elle a fait timidement, se réfugiant dans sa cage au moindre bruit. Il ne lui a fallu qu'une journée pour manifester son désir d'inspecter le reste de l'appartement et à peine plus pour s'y sentir à l'aise au point de passer ses nuits sur mon lit !

La petite chatte craintive s'était métamorphosée en quelques jours seulement. Il était temps de lui trouver un foyer définitif où elle serait choyée et pourrait extérioriser tout l'amour qu'elle garde en elle depuis de longs mois.

Malheureusement CANDIE n'est plus un chaton (même si, à un an environ, elle est à peine plus grosse) et les annonces d'adoption sont restées sans réponse.

CANDIE est une belle petite chatte noire et blanche. De blanc on ne voit que ses petits chaussons quand elle est couchée, son ventre et son menton quand elle se relaxe.

Stérilisée, tatouée et vaccinée (rappel à faire dans un an), c'est une chatte très câline et joueuse. D'un tempérament plutôt calme, elle ne détériore rien, contrairement aux chatons. Elle peut vivre en appartement, a besoin d'une présence humaine mais est assez exclusive. Indifférente aux autres chats adultes, elle supporte difficilement l'intrépidité des chatons.

 

Repost 0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 01:20


A la retraite depuis quelques semaines, je peux consacrer davantage de temps à une cause qui m'a toujours profondément émue. Fidèle adhérente de l'École du Chat, je collabore avec les associations partageant les mêmes préoccupations.
 

J'ai transformé mon bureau en "Chatterie" et j'accueille des chats méfiants envers les humains. Je suis chargée de les familiariser et les préparer à leur vie future. Pour cela, il me faut faire preuve de patience afin d'établir un lien de confiance. Ensuite, je les observe pour renseigner au mieux les futurs adoptants et réaliser un placement réussi.

C'est dans l'objectif d'entrer en contact avec des adoptants aimants et responsables que j'ouvre ce blog. C'est aussi pour trouver un peu de réconfort auprès de ceux qui connaissent bien les difficultés rencontrées dans la protection animale. Mais également pour nous amuser ensemble des facéties de nos petits compagnons. Ils savent nous émouvoir mais aussi nous surprendre !

Je ne saurais dire combien de chats ont partagé un bout de vie avec moi mais je peux affirmer qu'aucun n'était semblable à un autre et que même après tant d'années, ils arrivent encore à me surprendre par leur inventivité !

En photo : Nuts, ma coloc'

 

 

Repost 0
Published by Velenna
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 23:33

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Repost 0
Published by Velenna
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Velenna
  • Le blog de Velenna
  • : Des chats craintifs me sont confiés en famille d'accueil par des associations afin de les sociabiliser avant de les proposer à l'adoption. Ce blog me permettra de les présenter à leurs futurs adoptants et de maintenir le lien. Les nouveaux maîtres sauront qu'ils peuvent compter sur moi en cas de problème et c'est un bonheur pour les familles d'accueil de voir leurs petits pensionnaires s'épanouir dans leur nouveau foyer.
  • Contact

Profil

  • Velenna
  • Je découvre avec bonheur qu'il y a une vie après la retraite et qu'il faut se dépêcher de la savourer.
  • Je découvre avec bonheur qu'il y a une vie après la retraite et qu'il faut se dépêcher de la savourer.

Les chats selon MAE

      Pour admirer tous les chats de Mae, cliquer ici

Recherche

IMPORTANT

 

Visitez le site
 
justice pour le animaux






ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner


Un PETIT geste...
pour une GRANDE cause

Un CLIC pour SAUVER les animaux !

Archives

Pour éviter la misère féline

 

 

Adoption chien, chat et rongeur 

 

Citations

Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs. (Dave Barry)

J'aime les chats parce qu'il n'y a pas de chats policiers. (Jean Cocteau)

Il y a deux moyens d'oublier les tracas de la vie : la musique et les chats. (Albert Schweitzer)

Parce qu'on le caresse et le nourrit, le chien pense que nous sommes Dieu ; parce qu'on le caresse et qu'on le nourrit, le chat pense qu'il est Dieu.

On ne choisit pas un chat, c'est lui qui vous choisit. (Jacques Laurent)

La devise du chat : qu'importe ce que tu as fait, essaye toujours de faire croire que c'est la faute du chien. (Jeff Valdez)

Les gens qui haïssent les chats seront réincarnés en souris. (Jim Willis)

Ronronnements de fierté

 

Tag-copie-1.jpg

 

"I love your blog"

 

 

"Lemonade stand award"

  

 

 

aux Chats du Maquis

à Mamounette

à Gotrekounette

 

 

Visites