Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 21:00

 

 

Le chat possède de véritables pouvoirs thérapeutiques : il nous apaise, nous déstresse, soigne nos insomnies et chasse nos idées noires !

 

Plusieurs études récentes montrent que les gens qui vivent avec un chat jouissent d’une meilleure santé psychologique que ceux qui vivent sans. Tous les propriétaires constatent, jour après jour, le pouvoir de leur compagnon griffu, sans pour autant pouvoir l’expliquer.

 

Jean-Yves Gauchet, vétérinaire toulousain a découvert cette «ronronthérapie» sans l’avoir cherchée. «Tout a commencé en avril 2002, se souvient-il. J’étais en quête d’informations pour Effervesciences, la petite revue scientifique que je dirige sur le Net. Je suis tombé sur une étude d’Animal Voice, une association de recherche qui étudie la communication animale. Elle a repéré, statistiques à l’appui, qu’après des lésions ou des fractures, les chats ont cinq fois moins de séquelles que les chiens, et retrouvent la forme trois fois plus vite. D’où l’hypothèse d’une authentique action réparatrice du ronronnement : en émettant ce son, les chats résistent mieux aux situations dangereuses.» Car s’ils «vibrent» de bonheur en s’endormant, ils le font aussi quand ils souffrent et sont plongés dans des situations de stress intenses.

 

D’un point de vue purement physique, ces sons sont des vibrations sonores étagées sur des basses fréquences de vingt-cinq à cinquante hertz. Ces mêmes fréquences qui sont utilisées par les kinés, les orthopédistes, et en médecine du sport pour réparer les os brisés, les muscles lésés et accélérer la cicatrisation. Les compositeurs de musiques de films utilisent aussi ces basses fréquences afin de susciter des émotions.

 

«Le ronronnement utilise le même chemin dans le cerveau, à travers le circuit hippocampe-amygdale, une structure étroitement liée au déclenchement de la peur, indique Jean-Yves Gauchet. Écouter ce doux bruit entraîne une production de sérotonine, l’“hormone du bonheur”, impliquée dans la qualité de notre sommeil et de notre humeur.»

 

Le chat ronronne pour se guérir, mais ronronne-t-il aussi volontairement pour nous faire du bien ? … Joël Dehasse, vétérinaire à Bruxelles, est formel : un chat vibre essentiellement pour accroître son propre confort. S’il est champion pour nous débarrasser de nos énergies négatives, c’est aussi parce qu’il a vérifié qu’un humain serein est plus attentif et répond mieux à ses besoins. Le chat est capable de repérer notre détresse instinctivement, grâce aux phéromones que nous émettons (chaque émotion a sa propre odeur). Rien de très altruiste, donc. Sauf allergie aux poils de chat, il n’y a que des avantages psychiques et physiques à vivre avec lui.

 

Mais, curieusement, si le chat possède des vertus antidépressives, il ne nous met pas de bonne humeur. «Il libère les humains de leurs énergies négatives, sans pour autant en apporter de positives, constate Joël Dehasse. Le bien-être ressenti est surtout lié à la disparition des humeurs sombres.»

 

Le ronronnement n’est pas la seule «fonction» thérapeutique des chats. … le chat nous guérit aussi –et peut-être surtout– par les caresses que nous lui prodiguons, par les contacts physiques qui nous lient à lui. À travers eux, nous ressuscitons les premiers câlins avec notre mère. D’ailleurs, «plus nous avons manqué de tendresse dans l’enfance, plus nous avons tendance à nous tourner vers les animaux pour trouver auprès d’eux une complétude affective», affirme Isabelle Claude, équithérapeute, auteure du Cheval, miroir de nos émotions.

 

Les fameux bars à chats de Tokyo –il en existe sept–, où les Japonais viennent évacuer leur stress et se relaxer en compagnie de félins, remplissent cette fonction. Les matous jouent, vont, viennent. Les clients regardent, caressent. À l’entrée, un avertissement : «Interdiction de forcer un chat à être caressé.» Pour la tranquillité de tous, les enfants sont interdits. .. Une loi autorise les propriétaires d’immeubles à interdire les animaux domestiques, faute de place et par souci d’hygiène. Les bars à chats permettent de profiter d’eux sans en avoir les contraintes.

 

 

 

«Ce n’est pas seulement parce qu’il rend des services –comme chasser les rongeurs– que l’homme a laissé le chat s’installer sur ses canapés, observe Jean-Yves Gauchet. Non, je crois que les félidés et les hominidés étaient faits pour se retrouver. C’est au-delà du rationnel, ça nous dépasse.»

 

La vérité est que, entre l’homme et le chat, c’est magique ! 

 

Pour lire l'intégralité de l'article : LE CHAT, UN THÉRAPEUTE AU POIL

 

 

 

Repost 0
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 00:40


…et de vos bacs à fleurs !
 

 

 

Apparemment, je ne suis pas la seule à rencontrer ce problème !

 

Pour maintenir de bonnes relations avec mes voisins, j'ai compilé les "trucs et astuces" trouvés sur quelques sites… mais nous n'en avons testé qu'un (le poivre) sans grand succès !

 

Les odeurs qu'ils n'aiment pas : 

  • la naphtaline,
  • le mélange moutarde et eau (quand l'eau s'évapore, il reste la moutarde),
  • un oignon frais coupé en deux avec lequel on frotte le rebord des bacs,
  • du poivre moulu sur le terreau autour des plantes,
  • du marc de café sur la terre (quand les chats se lècheront les pattes, le mauvais goût en bouche les dissuadera d'y revenir),
  • du Vicks vaporisé sur les pots,
  • quelques bâtons de cannelle plantés dans les endroits qu'ils détériorent,
     …
     

Quelques plantes qui les font fuir :
 

  • des pieds de millepertuis
  • des pieds de citronnelle
  • les œillets d'inde (la première photo du précédent article montre que ça ne fonctionne pas avec Mlle NUTS… à moins que je n'aie pas sélectionné la bonne variété !)

 

 

 

  • La "rue fétide" (Ruta graveolens - Famille Rutacées), très décorative par sa floraison jaune et son beau feuillage bleuté en forme de petites gouttes d'eau. Aromatique, elle possède un parfum très particulier que tout le monde n'apprécie pas (d'où son nom) mais qui a ses adeptes. Si besoin est, elle vous servira à éloigner les chats et les rongeurs de vos massifs.

 

 

 

  • Le Coleus Canina : il existe plusieurs variétés de Coleus, mais celle qui nous intéresse est une plante verte tapissante au fort développement et d'une hauteur de 50 à 60 cm. 

 

Enfin, Le "coudepiéaucul" ! C'est un répulsif certifié bio que je ne saurais toutefois conseiller.  

En revanche, il m'arrive d'utiliser le jet d'eau… très efficace sur le coup mais qui n'empêche pas la récidive !

Repost 0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 12:28

Afin d'établir une relation de confiance avec votre petit félin, il convient de connaître et de respecter quelques règles éducatives.

 

C'est dans les premières semaines de sa vie que le chaton s'identifie en tant que chat. Auprès de sa mère et de ses frères et sœurs, il apprend à jouer, à respecter les autres et à se contrôler.

 

S'il a été soustrait trop tôt à cet environnement, il peut développer des comportements inadéquats (grognements, mordillements et griffures…) et pour les corriger, il faudra reproduire les comportements éducatifs de sa mère pour parfaire sa socialisation et lui apprendre à accepter une contrainte telle que le brossage ou l'administration d'un médicament.

 

Par exemple, pour faire comprendre à votre chaton que ce qu'il fait est mal, vous pouvez lui administrer une petite tape sur la tête ou sur le nez du bout du doigt. Un bruit soudain, comme la chute d'un trousseau de clé, peut aussi le dissuader par association de la sottise et du bruit. Une pulvérisation d'eau à l'aide d'un vaporisateur aura le même effet.

 

Mais vous n'obtiendrez de résultat que s'il est pris sur le fait ! Si votre réaction n'est pas associée au comportement fautif, il ne comprendra pas et cela pourrait même le déstabiliser.

 

L’observation d’une mère avec sa portée permet de repérer deux façons
de corriger un chaton que nous pouvons reproduire en les adaptant :

 

La mère chat donne des coups de patte, griffes rétractées,
sur le museau des chatons quand ils perdent leur contrôle.
Vous pouvez mimer cela en donnant des coups de doigt
sur le museau du chaton assez sèchement pour interrompre
une action indésirable sans risquer de lui faire mal.

 

Si le chaton est très turbulent, il arrive que la chatte le bloque
entre ses antérieurs et lui laboure le ventre avec ses postérieurs.
Là encore, en tenant le chaton couché sur le côté d’une main et
en lui griffant l’abdomen de l’autre main, vous devez pouvoir
obtenir l’inhibition de tout mouvement.

 

http://fr.merial.com/pet_owners/pdfs/LE_GUIDE_DU_CHATON_arrivee.pdf

 

Pour que votre chaton s'adapte au contact et à la vie avec l'humain, il faudra le stimuler par les caresses, les papouilles, le brossage et surtout le jeu. Le commerce propose de nombreux jouets (canne à pêche, souris, plumeau…) mais un bouchon au bout d'une ficelle attaché au dossier d'une chaise, une boulette d'aluminium feront aussi bien l'affaire.

 

Votre chaton s'habituera aux jeunes enfants si ces derniers ont été préparés et informés des comportements à adopter vis-à-vis du petit félin. Le chat aime le calme et les enfants devront apprendre à éviter d'être bruyants ou brusques. En contrepartie, la présence de l'animal leur apprendra la patience et le respect d'autrui.


D'autre part, il faudra leur expliquer comment aborder le chat. Sa «zone de communication» se situe à l'avant du corps et on s'approchera de lui en face en lui caressant la tête. En revanche, tout contact par l'arrière peut le surprendre en provoquer une réaction défensive (feulement, griffures et fuite).

 

Une tendre complicité pourra alors s'instaurer entre eux et le chat deviendra le meilleur ami et le confident de l'enfant.

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Velenna
  • Le blog de Velenna
  • : Des chats craintifs me sont confiés en famille d'accueil par des associations afin de les sociabiliser avant de les proposer à l'adoption. Ce blog me permettra de les présenter à leurs futurs adoptants et de maintenir le lien. Les nouveaux maîtres sauront qu'ils peuvent compter sur moi en cas de problème et c'est un bonheur pour les familles d'accueil de voir leurs petits pensionnaires s'épanouir dans leur nouveau foyer.
  • Contact

Profil

  • Velenna
  • Je découvre avec bonheur qu'il y a une vie après la retraite et qu'il faut se dépêcher de la savourer.
  • Je découvre avec bonheur qu'il y a une vie après la retraite et qu'il faut se dépêcher de la savourer.

Les chats selon MAE

      Pour admirer tous les chats de Mae, cliquer ici

Recherche

IMPORTANT

 

Visitez le site
 
justice pour le animaux






ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner


Un PETIT geste...
pour une GRANDE cause

Un CLIC pour SAUVER les animaux !

Archives

Pour éviter la misère féline

 

 

Adoption chien, chat et rongeur 

 

Citations

Les chiens ont des maîtres, les chats ont des serviteurs. (Dave Barry)

J'aime les chats parce qu'il n'y a pas de chats policiers. (Jean Cocteau)

Il y a deux moyens d'oublier les tracas de la vie : la musique et les chats. (Albert Schweitzer)

Parce qu'on le caresse et le nourrit, le chien pense que nous sommes Dieu ; parce qu'on le caresse et qu'on le nourrit, le chat pense qu'il est Dieu.

On ne choisit pas un chat, c'est lui qui vous choisit. (Jacques Laurent)

La devise du chat : qu'importe ce que tu as fait, essaye toujours de faire croire que c'est la faute du chien. (Jeff Valdez)

Les gens qui haïssent les chats seront réincarnés en souris. (Jim Willis)

Ronronnements de fierté

 

Tag-copie-1.jpg

 

"I love your blog"

 

 

"Lemonade stand award"

  

 

 

aux Chats du Maquis

à Mamounette

à Gotrekounette

 

 

Visites